Portrait: Yudish Kutwaroo, Président de YUVA District Rivière du Rempart

À 24 ans, Yudish Kutwaroo n’a pas froid aux yeux et est toujours disponible pour se mettre au service des autres. Le Président de YUVA District Rivière du Rempart a adhéré justement l’association YUVA pour se regrouper avec d’autres travailleurs sociaux pour améliorer la qualité de vie de nos compatriotes.

Détenteur d’un BSc (Hons) Business Economics with Information System, ACCA Work, il travaille actuellement dans le secteur bancaire à la MCB depuis déjà trois ans.

Alors qu’il a commencé le bénévolat depuis le collège, des années plus tard, nous faisons face à un jeune qui jongle entre plusieurs activités : travail social, ses études, son travail, sa famille… Et surtout le désir d’aider les plus vulnérables. Head boy du collège Ramsoondur Prayag SSS, il a parrainé plusieurs projets dans son collège avec la collaboration de ses enseignants et amis pour venir en aide aux autres. Encouragé par ses parents, il a continué son parcours dans le bénévolat à l’Université de Maurice en étant membre de la Students’ Union (SU).

yudish5
Yudish Kutwaroo à Grand Bassin pour la fête de Maha Shivratree.

 «  J’ai toujours eu le désir d’aider les personnes dans le besoin et c’est pour cela que j’ai choisi YUVA. Sachant qu’étant seul je ne pourrais pas faire grand-chose, j’ai décidé de m’associer avec les jeunes qui ont la même vision et les mêmes motivations que moi car ne l’oublions pas l’unité fait la force ».

Yudish Kutwaroo avec la Présidente de Maurice, Honorable Ameenah Gurib-Fakim.
Yudish Kutwaroo avec la Présidente de Maurice, Honorable Ameenah Gurib-Fakim à la lancement officielle de YUVA.

Son rêve ? C’est de réussir à motiver les jeunes à se bouger pour améliorer notre société en essayant d’éradiquer la pauvreté et les fléaux qui dominent la société. Sa devise: ”Don’t ever say that the sky is the limit when there are footprints on the moon”.

J’ai adhéré YUVA depuis sa création et je suis le Président du district de Rivière du rempart. J’ai un grand sens d’appartenance pour cette ONG qui fait tous pour le développement des jeunes et aussi parce que j’ai déjà travaillé avec Krishna Athal, le Président de YUVA dans le passé. C’est quelqu’un qui m’inspire énormément de par son professionnalisme et de par la vision qu’il a pour la société. Voilà une des raisons pourquoi je tiens tant à m’associer à YUVA ».

Yudish avec les YUVANs de l’Amitié.
Yudish Kutwaroo avec certains YUVANs de l’Amitié, Cottage et Gokoolah.

Yudish Kutwaroo est un jeune très dévoué et c’est lui qui a parrainé le tout premier projet de YUVA qui consistait à faire des donations aux pèlerins lors de la fête Maha Shivratree. Nous avons eu l’occasion de montrer nos motivations et de donner un exemple aux autres jeunes en rassemblant les YUVANs de toutes les religions ensembles.

Yudish Kutwaroo à Grand Bassin.
Yudish Kutwaroo à Grand Bassin pour la fête de Maha Shivratree.

Son prochain objectif est de rassembler des nouveaux membres dans chaque village afin de se mettre aux services des pauvres. Il a le désire de mettre les YUVANs à la proximité du peuple. Il a pour un début déjà créé des YUVA dans quelques villages tels que Rivière du Rempart, Plaines des Roches, L’Amitié, Gokoolah, Cottage, Belle Vue Maurel, Petit Raffray et Grand Baie. Pour le moment c’est une belle réussite car nous travaillons très durs pour organiser des activités afin de nous faire connaitre.

YUVA s’associe à la cause de la prévention du suicide

Le 10 septembre 2015 a marqué la Journée mondiale de la prévention du suicide. Pour cette occasion, le Ministère de la sécurité sociale a organisé un atelier à la Municipalité de Port-Louis avec comme invités plusieurs jeunes ainsi que les membres de YUVA.

Chaque année, plus de 800 000 personnes se suicident dans le monde, soit une personne toutes les 40 secondes. C’est plus que l’ensemble des personnes tuées par les guerres et les catastrophes naturelles.  A Maurice, on a connu plusieurs cas où les jeunes étudiants se sont suicidés pour des raisons inconnues.

Lors de l’atelier, les intervenants ont fait ressortir qu’il fallait être à l’écoute des personnes qui sont à risques et qu’il faut savoir détecter les signes qui amènent au suicide.

Ce que nos YUVANs pensent de la prévention du suicide à Maurice:

Richa Jeshni Thumaiah –  YUVA de Cottage

« En tant que jeune, l’atelier a été une expérience très enrichissante. Je dirais un travail louable de la part des autorités concernées, des ONGs et du gouvernement entre autres. Nul doute que le suicide ne cesse de prendre de l’ampleur dans notre société actuelle,  c’est devenue presque la nouvelle mode et surtout chez nos jeunes. C’est chagrinant mais surtout pas inévitable. Des counsellings sont un “must” surtout chez les personnes aux tendances suicidaires. Donc, des ateliers contre la prévention du suicide apporteront une aide énorme que ce soit dans les établissements scolaires, à la maison (les parents, proches), les amis, les collègues etc pour mieux informer le peuple et ainsi prévenir ces actes de désespoir. La vie est un combat, bats-toi, mais n’abandonnes  surtout pas. »

Vince Mooneesamy – Responsable Multimedia à YUVA

« J’ai étais choqué d’apprendre que le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes âgés entre 15 à 19 ans. D’ailleurs avec les récents événements à Maurice, je réalise que c’est un phénomène qui ne cesse de s’agrandir. Je salue le travail que les autorités et les ONG sont en train de faire pour conscientiser les jeunes que le suicide n’est pas une solution. J’espère que dans un avenir proche, le taux de suicide diminuera et que les jeunes comprendront que la vie est un cadeau et qu’il ne faut jamais abandonner. »

Karan Juglall – Vice-Président de YUVA de Port Louis.

« C’est très bien d’avoir des présentations comme celle-ci pour conscientiser les jeunes. Cela nous permet de reconnaitre nos faiblesses et de mieux nous préparer. Il est cependant malheureux que les autorités concernées attendent la Journée mondiale de la prévention du suicide pour parler d’un sujet tellement grave. Même s’il y a beaucoup d’ONG qui travaillent sur ce sujet, ils le font dans l’ombre et ne sont pas assez accessibles. Ce sujet doit être abordé dans les écoles et on doit conscientiser les parents car l’éducation commence à la maison ».

Lovedita Woosye – YUVA de Cottage

« Je remercie le Ministère de la sécurité sociale de nous avoir invité à écouter et partager nos idées à l’occasion de la journée de la prévention du suicide. Cette expérience a été très enrichissante. J’espère que les ONGs concernère concernés continueront à se battre pour cette cause et conscientiser les gens contre ce fléau. »

Ashwin Ramlall – Web Designer à YUVA

« Je ne savais pas que le taux de suicide augmentait de jour en jour à Maurice, surtout parmi les adolescents. Après avoir suivi cette l’analyse sur les conséquences et les causes sur les comportements suicidaires, je pense que le suicide est vraiment devenu un problème très grave à Maurice. En tant que jeune, je pense que les jeunes doivent être plus positifs envers la vie. Je dis merci aux officiers de Befrienders et Life Plus Unit qui sont en train de travailler dur pour combattre le suicide à Maurice. Et aussi au Mauritius Research Council pour avoir montré l’intensité du problème sur le suicide. »