Levée de fonds par YUVA pour financer campagnes de stérilisation

Afin de récolter des fonds pour leur association, YUVA – patronné par le coordinateur de projet, Karan Juglall – organise une soirée dansante à ABCD Night-Club à Goodlands le 7 novembre 2015. La soirée débutera à partir de 21h jusqu’à 5h du matin le lendemain 8 novembre 2015.

Cet événement permettra à l’ONG YUVA de promouvoir leurs actions et de récolter des fonds pour des campagnes de stérilisation de chiens et de chats à travers l’ile. Regroupant près de 12 000 jeunes, la fondation YUVA, créée en janvier 2015, dont le but est mettre les jeunes au service de la société, a pour objectif de récolter des fonds afin de pouvoir réaliser plusieurs projets, notamment en ce qui concerne la protection des animaux. D’ailleurs, le 25 septembre 2015, un atelier se tiendra à la Municipalité de Port-Louis pour trouver des solutions sur comment améliorer la qualité de vies de nos animaux.

Cette opération de levée de fonds reviendra en intégralité à YUVA afin de réaliser des projets pour les animaux. YUVA, en collaboration avec plusieurs ONG, compte organiser une campagne de stérilisation dans les différentes parties de l’île. Notre campagne ne touchera pas que les chiens mais également les chats. Il faudrait savoir que Maurice n’a pas seulement un problème de chiens errants mais également de chats errants qui finissent souvent sous les roues des voitures. Saviez-vous qu’un couple de chats non stérilisés peut engendrer une descendance de plus de 20 000 chats en quatre ans ?

Lors de cette campagne nous comptons également éduquer le grand public sur l’importance de stériliser son animal. Certaines personnes ont souvent une mauvaise conception de la stérilisation. Mais il faudrait savoir que stériliser son animal de compagnie, c’est aussi lui offrir une meilleure santé physique et assurer sa sécurité.

Ainsi, la stérilisation d’un chat ou d’un chien, mâle ou femelle prévient les cancers des organes reproducteurs (tumeurs mammaires et testiculaires) ainsi que certaines maladies (grossesses nerveuses, infection de la prostate, etc.).

Mis à part la campagne de stérilisation, YUVA compte organiser des ‘Pet Show’, des campagnes de vaccination et trouver un abri pour les chiens errants.

Diwali Night 2015

Zoo, Protection ou Prison? YUVA vous invite à donner votre opinion sur ce sujet

A l’occasion de notre atelier qui se tiendra le 25 septembre 2015 à la Municipalité de Port-Louis, YUVA invite les internautes à donner leurs opinions sur les animaux en cage.

De nos jours, beaucoup d’animaux vivent dans des zoos. Est-il bon ou mauvais pour eux de les garder en cage ?

Les zoos existent depuis des milliers d’années. Alors qu’auparavant, les animaux étaient enfermés dans de petites cages, les temps ont changé et les zoos sont devenus des lieux sûrs pour les animaux. Si nous les humains nous essayons de préserver certaines espèces en les enfermant dans des zoos, sont-ils pour autant heureux ?

Il faut avant tout savoir que les zoos nous permettent de nous rapprocher des animaux qui ont été importés et qui ne sont pas dans leurs habitats naturels. Certains animaux qui sont en voie d’extinction sont protégés dans les zoos et plusieurs zoos possèdent des animaux qui n’existent plus à l’état sauvage.

S’il est vrai que le roi de la jungle préférerait rester dans son habitat naturel, les zoos peuvent être utiles car ils participent à la reproduction ce qui permet de relâcher plus de lions à l’état sauvage. Il faut savoir que les animaux tels que les lions souffrent d’une chasse intensive et de maladies dans la nature. Dans la jungle, ils peuvent vivre entre 10 et 14 ans, mais en captivité ils peuvent vivre jusqu’à 20 ans !

D’autre part, garder les animaux dans les zoos peut être nocif pour eux. Les animaux sauvages sont faits pour vivre dans leur un habitat naturel. Dans les zoos, il n’y a pas assez d’espace de vie et c’est ce qui  les rend souvent malheureux et agités. Il est également vrai que, certains animaux ne prolifèrent pas dans les zoos .En outre, les animaux dans les zoos vivent sous stress. Le pire est que les animaux dans les zoos ne seront jamais en mesure de vivre seuls dans un habitat naturel seul car ils ne pourront pas survivre contre les autres animaux.

De plus, on a eu des cas où les zoos ont soumis leurs animaux à des laboratoires pour en faire des expériences scientifiques.

Afin de trouver des solutions et de trouver de meilleures solutions pour nos animaux, nous vous invitions à venir nombreux pour participer à notre atelier sur la protection des animaux le 25 septembre 2015.

Luttons contre la maltraitance envers les animaux

« Le jour où les humains comprendront qu’une pensée sans langage existe chez les Animaux, nous mourons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires… » Boris Cyrulnik 

C’est fini l’époque où les animaux n’étaient appréciés en fonction de leur utilité. Désormais, ils éveillent en nous de vraies émotions et nous sommes nombreux à les considérer comme faisant partie de la famille. Qu’est-ce qui suscite en nous cet amour pour ces petits êtres sans défense ? C’est peut-être le fait que nos animaux domestiques nous donnent un amour inconditionnel et peut importe qui est son maitre, son animal l’idolâtra.

Si l’humain peut devenir l’ange gardien d’un animal il est également son ennemi. Regardez donc autour de vous, si un enfant dit adorer les chiens, certains adorent taquiner les chats en tirant leurs oreilles ou en écrasant leurs queues. Combien de fois avons-nous arraché les ailes des mouches sans états d’âme ? Selon Freud, «  l’enfant est un pervers polymorphe qui fait feu de tout bois pour satisfaire ses pulsions ». Cependant, en grandissant, ils changent et traitent bien les animaux car ils trouvent en eux des amis. Malheureusement, si Maurice est connu comme l’ile paradisiaque, il ne l’est pas pour la race canine. Tous les jours des chiens sont euthanasiés et les gens abandonnent leurs chiens ou chats sans aucune considération dans des endroits publics.

Non seulement certaines organisations ont commis des actes de violence envers nos animaux les chiens mais les Mauriciens ne sont pas nombreux à faire des efforts pour adopter nos chiens errants.

Le 25 septembre, YUVA organise un atelier pour trouver des solutions pour améliorer la qualité de vie de nos animaux. Mais il faudrait avant tout conscientiser les gens à stériliser leurs animaux domestiques et de surtout cesser de les abandonner dans tous les coins de rues. Vous pouvez également devenir famille d’accueil pour un de ces petits malheureux en les adoptant dans les associations telles que PAWS ou MSAW. Vous pouvez également organiser des collectes de nourritures et croquettes auprès des grandes enseignes à destination de l’association pour laquelle vous êtes bénévoles.

Communiqué de Presse : MYP sur la protection des animaux‏

Un atelier de travail le ‘Mauritius Youth Parliament’ (MYP) se tiendra le vendredi 25 septembre 2015 à la Municipalité de Port-Louis.

Le bien-être et la protection des animaux  sont des thèmes de plus en plus abordés parmi nos citoyens mais surtout parmi les jeunes.  Cet atelier verra la participation d’une cinquantaine d’étudiants, les membres de différents Ministères, des ONG, des vétérinaires et des jeunes du pays entier. L’objectif est d’identifier les besoins et opportunités pour le renforcement de la protection et le bien-être des animaux.

YUVA invite le grand public ainsi que les membres de la presse à venir assister à la première session du ‘Mauritius Youth Parliament’ pour discuter de la protection des animaux, le vendredi 25 Septembre 2015 à 9 hr à la salle du conseil de la Municipalité de Port-Louis.

Le ‘Mauritius Youth Parliament’ présentera les enjeux et perspectives du bien-être animal, en se fondant sur les différents problèmes auxquels font face les animaux. Les débats donneront lieu sur les sujets tels que : la brutalité sur les animaux, la biodiversité, le végétarisme et les animaux en cage. Le programme comprendra des présentations, discussions et échanges d’idées. Manque d’eau, d’un abri décent ou encore d’entretien… La négligence ou encore la maltraitance d’animaux sont des phénomènes auxquels chacun d’entre nous a été ou sera confronté. Lors de ce débat, plusieurs problèmes affectant les animaux seront abordés et les différentes personnes présentes auront comme devoir de donner des propositions sur comment améliorer la qualité de vie des animaux.

Télécharger le PDF du dossier de presse ici.

Animal Welfare & Rights: Mauritius Youth Parliament, Session 1

This house believes that animals have rights.

The claim that animals have ‘rights’ was first put forward by the Australian philosopher Peter Singer in the 1970s and has been the subject of heated and emotional debates ever since. Often the same organisations that campaign on environmental issues (e.g. Greenpeace) are also concerned for the welfare of animals: both sets of concerns derive from a commitment to the value of Nature and the Earth. The question of animal welfare might well come up in a debate on biodiversity, and is one with so many political and social implications that it is also worth having in its own right.

This session of the Mauritius Youth Parliament (MYP) is about the ethical principles at issue; the separate debates on biodiversity, vegetarianism, zoos, blood sports, and animal experimentation deal with more of the concrete details.

Since the notion of rights was developed, society has slowly moved to include more and more groups under the protection of those rights. It seems absurd now to suggest that women, the poor, and people who are not Caucasian should not have rights. Some argue that it is equally absurd to exclude animals. Will we someday regard the status quo as equally unethical as the time of slavery and female oppression? Or do rights only extend as far as the human race? Can we treat animals in a more ethical fashion without giving them rights? What would change if we did give animals rights?

A note on strategy

Many harms can be identified by the proposition in this debate session. We frequently harm animals when we eat meat, wear leather or fur, engage in battery/factory farming, engage in horse-racing, scientific testing, hunting, trapping, and culling or keep animals in zoos and circuses. We even harm our own pets when we put them down, refuse to provide expensive medical treatment, over or under feed them, neglect to pay them attention, keep them in small enclosures, keep them in our handbags or cars or force them to perform in shows, wear clothes etc.

We need to protect animals with rights. The proposition will have to make some decisions as to which of these activities they want to protect animals against. They need also to decide which rights they will grant animals. Will it be all rights that human beings have? Will it be only the right to life?

YUVA argues that the only right animals need is the right not to be considered property.

The opposition does not have to argue that we can do whatever we want to animals. They may argue that we have only indirect duties to animals or that we should still avoid cruelty to animals but should not give them rights.

Invitation

YUVA invites the public at large to attend the first session of the Mauritius Youth Parliament (MYP) to discuss Animal Welfare, on Friday 25 September 2015 at 9:00hr, Council Room of Municipality of Port Louis.

animal-welfare

Download Facebook cover design here.