Accomplissons notre devoir envers les animaux

Si notre intelligence est supérieure à l’animal il faudrait savoir que l’homme partage 99 % de son ADN avec le singe. Nous vivons avec les animaux et notre supériorité nous donne certaines responsabilités envers nos amis les bêtes qui n’ont pas le moyen de communiquer.

Souvent lorsque nous parlons de la protection des animaux, nous faisons référence à des animaux domestiques – qui ont des maîtres. Qu’en est –il des animaux sauvages ou des insectes ? Est-ce que les autorités travaillent assez pour protéger ces derniers ?

Les animaux sauvages sont souvent enfermés dans des zoos au titre de patrimoine de l’humanité. Mais sont-ils vraiment heureux loin de leurs habitats naturels et enfermés dans des endroits étroits ? Cependant, si on parle de la protection des animaux, il faudrait comprendre que certains animaux sauvages sont bien plus en sécurité dans des réserves ou des zoos que dans leurs jungles exposés aux prédateurs. C’est pour cela qu’il faut bien définir le mot protection pour comprendre si ce mot s’arrête sur le fait qu’il faut garder l’animal en vie ou de veiller à son épanouissement.

Pour améliorer la qualité de vie de nos animaux, nous devons commencer de cesser de rejeter la faute sur les autres “ce n’est pas moi, c’est eux qui l’ont fait (le font)” maintiendront les choses telles quelles.  C’est en regardant les faits tels qu’ils sont, en faisant face à la vérité de ce qui a été/est encore, en étant pleinement conscient et responsable, que l’on pourra changer le monde.

La disparition des espèces est un phénomène naturel. Toutefois, à cause des activités humaines, elles s’éteignent à un rythme cent à mille fois plus élevé. Si la tendance se maintient, certains scientifiques estiment que plus de 50 % des espèces connues auront disparu à la fin du XXIe siècle…

Nous ne faisons pas seulement que de mettre les espèces de certains animaux en danger. Nous les affligeons également des souffrances comme la vivisection. Ne croyez-vous pas que ces animaux qui testent des produits de beauté sont en train de vivre un vrai calvaire !  Pour mettre fin à tout ceci, il faudrait que nous commencions à faire attention à ce qu’on achète et ainsi de cesser d’acheter des produits non testés sur les animaux.

Prenons un autre exemple. Pour noël, nous sommes nombreux à consommer du foie gras. Mais avez-vous songé à ces oies qui souffrent le martyre que pour régaler les gens à Noël ! En effet, les oies sont gavées de façon cruelle pour faire gonfler leur foie. Il suffit que nous cessions d’acheter ces produits qui contribuent aux commerces inhumains.

La liste des souffrances du monde animal est longue et on pourrait en remplir des pages sans en venir à bout.

Dhana Lalljawheer
Secrétaire général de YUVA

Advertisements

Published by

YUVA

Registered in February 2015, YUVA started as a group of enthusiastic individuals, and today it has mobilised thousands of young people with a simple aim of creating a better future for children and youth of Mauritius. At the heart of YUVA’s duty lies the conviction that the collective destinies of the human race are bound together.

Share your thoughts

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s