YUVA dit stop à l’injustice envers les femmes en Inde

Après avoir fugué avec une femme mariée d’une caste plus élevée que lui, le conseil d’un village du nord de l’Inde a condamné deux sœurs à être violées.

L’aînée des deux soeurs, Meenakshi Kumari, a déclaré que les gens de son village a détruit sa maison. Elle s’est également plaint d’avoir été maltraitée par la police, selon Amnesty International. Le père aurait également été agressé à plusieurs reprises par la police mais aussi par la famille de la jeune femme avec laquelle son fils s’est enfui.

La condition féminine n’est pas prêt de s’arranger en Inde. Le conseil d’un village dans l’Etat de l’Uttar Pradesh composé uniquement d’hommes a décidé que deux sœurs, âgées de 23 et 15 ans devront payer pour le crime de leur frère qui s’est enfui avec une femme mariée de caste supérieure. YUVA rejette cette sentence odieuse et injuste qui est complètement illégal.

Le média indien Zee media, cité par Slate, précise qu’il s’agissait pour ce tribunal du village de Baghpat, de «déshonorer leur famille», qui est issu de la plus basse caste, les Dalit, dits Intouchables. Or ces conseils du village sont comme les castes, elles sont interdites aujourd’hui en Inde. Mais tout cela perdure dans des systèmes ruraux traditionnels où les castes et les anciens ont encore un poids énorme sur la société.

Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty International a déclaré à France Info que :

“Dans l’Inde rurale, le viol d’une jeune femme fait le déshonneur dans une famille et on a de nombreuses affaires où, les jeunes filles, une fois qu’elles ont été violée, n’ont plus qu’une seule solution, se pendre, parce qu’elles sont rejetées par toute la communauté et leur famille. On voit bien le décalage entre société avec une classe éduquée et plus en faveur des droits et de l’égalité des femmes et l’Inde rurale qui bouge très peu.”

L’ONG demande aux internautes à signer une pétition en ligne afin de pousser les autorités locales à intervenir. Amnesty espère pouvoir empêcher l’exécution de cette condamnation grâce à la pétition qui comptabilise aujourd’hui 86 942 signatures.

Pour signer la pétition, cliquez ici.

Cependant, le conseil du village dans le nord de l’Inde a nié toutes les allégations faites contre lui et jusqu’à présent, il n’y a pas de preuves concrètes contre les membres du conseil.

Advertisements

Published by

YUVA

Registered in February 2015, YUVA started as a group of enthusiastic individuals, and today it has mobilised thousands of young people with a simple aim of creating a better future for children and youth of Mauritius. At the heart of YUVA’s duty lies the conviction that the collective destinies of the human race are bound together.

Share your thoughts

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s